5018 mars – 16h00 – Les élèves ont participé à leur deuxième journée de cours avec les allemands et se retrouvent tous pour la fête d’adieu placée sous le signe franco-allemand : Les photos du rallye sont présentées, des jeux sont organisés et on se retrouve autour d’un buffet pour le verre de l’amitié…Ainsi s’achève cette belle aventure humaine que fut notre échange !

Les élèves forment le nombre 50 en souvenir de l’anniversaire du traité de l’Elysée qui scellait l’amitié franco-allemande :

En direct du collège de Champagney, Andréa a contacté Pauline, qui était au Goethe Gymnasium, pour quelques questions !

16 mars – 11h00 – Nous nous retrouvons en ville pour la dernière visite du séjour, celle du Dortmunder U, une ancienne brasserie transformée en centre culturel. La visite est rapide et les élèves sont impatients de retrouver leurs correspondants pour le dernier week-end.

15 mars – Les élèves suivent les cours avec les allemands. Les professeurs sont curieux d’entendre les réactions de élèves sur le système allemand au retour en France.

 

14 mars – 7h45 – La journée est placée sous le signe de l’ amitié franco-allemande et les deux premières heures se déroulent dans une salle du Goethe-Gymnasium. Les élèves français se familiarisent avec les couples de dirigeants des deux pays, de De Gaulle-Adenauer à Hollande-Merkel. Nous fêtons cette année le cinquantenaire du traité de l’Elysée qui scelle la réconciliation de la France et de l’Allemagne. S’ensuit le rallye photo. Les élèves doivent illustrer deux thèmes ‘En route !’ et ‘Passé/Présent’. On ne peut pas dire que l’assiduité de tous ait été au rendez-vous, mais nous espérons que nous aurons finalement assez de matière pour réaliser une exposition lundi. Un des points d’orgue de la journée devait être la conférence des enfants de la guerre, malheureusement, les mauvaises conditions climatiques ont bloqué les intervenants en France ! Quelle déception ! Heureusement, les élèves ont pu vivre concrètement les effets de la réconciliation à la patinoire et c’est dans la bonne humeur que s’achève cette journée.

index

13 mars – 7h45 – Industrie-Tour, c’est ainsi que s’intitule la journée d’aujourd’hui. Le but est de découvrir ce qui a fait l’importance de la Ruhr et comment la région essaie de se reconvertir depuis la fin de l’exploitation du charbon et des aciéries. La journée commence sous le soleil par la visite d’une mine à Recklinghausen. Un changement de programme dû à un retard de train nous conduit à Duisbourg pour découvrir un spectaculaire ’grand huit’ construit au sommet d’un ancien terril. La journée nous a permis d’utiliser presque tous les modes de transport en commun :bus, métro, train, tramway …intermodalité !

 

6

12 mars – 7h45 – Il fait encore plus froid qu’hier et la neige tombe. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs de notre petite troupe et nous partons en train pour Cologne. Quelques pas de danse sur le quai pour se réchauffer et c’est parti. Le musée Ludwig, premier objectif de notre excursion, fut l’occasion de découvrir des œuvres majeures de l’histoire des arts. Les élèves ont apprécié ! La température très basse et le vent ne nous ont pas engagés à rester dehors et nous avons trouvé une salle de restaurant pour accueillir le groupe et ce fut une tournée générale : un bon cacao bien chaud pour tout le monde ! La journée se poursuit au musée du chocolat : découverte du processus de fabrication de la récolte des fèves de cacao aux objets cultes du chocolat en passant par l’histoire des peuples aztecs et une petite dégustation.

A la découverte du pop art :

13

 

 

11 mars – 07h45 – Les élèves sont tous arrivés au lycée Goethe. Il fait un froid de canard (-2°C). Notre première visite est au stade à 10h00 et nous nous installons en attendant dans une salle d’étude. On partage les impressions du week-end tandis que Pauline Géhin, Laura Lopez, Emilie, Lilian, Florian et Adrien vont participer à un cours de français avec des élèves de 6ème de Madame Braun. 08h35 – le groupe se met en route et Tristan et Gabrielle nous guident dans le métro jusqu’au stade de Dortmund où nous visitons le Borusseum. Ensuite, nous retrouvons Monsieur Mangesius, professeur de français, en ville et c’est parti pour la découverte du centre grâce au rallye. Gageons qu’avec ce froid, quelques élèves ont poussé la porte des boutiques pour aller se réchauffer. 15h00, retour au lycée et chacun rentre chez soi.

12

Le Borusseum, musée du club de foot de Dortmund

16dg

 

M. Huguet et M. Mangesius à côté de la cloche de l’église Reinoldi

5

9 mars – 17h00 – Tout le monde, ou presque car certains ont un autre programme avec leur correspondant, se retrouve pour un tour du Phoenix-See. Malheureusement la météo n’est pas fameuse : pluie et vent. Qu’importe, c’est dans la bonne humeur que la troupe se met en route pour une heure de marche. C’est l’occasion de partager les premières impressions :

  • « C’est trop dur de parler allemand ! Heureusement les parents de mon corres’ parlent anglais.  » (Note de M. Ledeur : « Grrr ! »)
  • « Moi, je comprends tout et je n’ai parlé qu’allemand ! » (Note de M. Ledeur : « Gut ! »)
  • « J’ai essayé la ’Currywurst’, c’est trop bon ! »
  • « Monsieur, le métro c’est trop bien ! »

Après cette mise en jambe, direction le Gymnase pour assister au match de hand-ball opposant l’équipe féminine de 2ème division du BVB de Dortmund à Mellingen, équipe de Bavière. « Let’s go, Dortmund, let’s go ! » Dortmund hat 34-33 gewonnen ! Juchhe !

16

 

8 mars – 16h30 – le bus se gare sur le parking du Goethe-Gymnasium, les correspondants sont là, nous sommes ponctuels. Le voyage s’est bien passé : ambiance parfois décontractée, parfois studieuse, parfois joyeuse, parfois endormie…

 11  14    2